Histoire

Presbytère de l’église du Très-Saint-Nom-de-Jésus en 1975 Photographie des archives de la Ville de Montréal. Gestion de documents et archives

La Maison des aînés d’Hochelaga-Maisonneuve est avant tout un immeuble d’habitation situé au coin de l’avenue de la salle et de la rue Adam, dans l’arrondissement Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, à Montréal. L’organisme à but non-lucratif qui l’a fondé est né à la toute fin de 2003 afin de répondre à des besoins exprimés par la population d’Hochelaga-Maisonneuve. Le CLSC Hochelaga-Maisonneuve avait été relocalisé à l’angle des rues Ontario et Desjardins. L’édifice qui était le sien depuis 1973, un ancien presbytère de surcroît, est donc devenu le lieu de prédilection pour un projet de résidence. Les premiers locataires prenaient possession des locaux le 29 novembre et l’inauguration officielle a eu lieu le 23 décembre.

le délégué du CLSC au projet, M. Gilles Beauchamp.

La proposition de base du projet datait de 1999 et le coup d’envoi des travaux, du 3 mars 2003. Il aura fallu plusieurs mois de travaux de longue haleine. Le temps d’obtenir le financement nécessaire et l’immense stationnement adjacent se voyait amputer de la très grande majorité de ses places : une autre aile était née. Le grand édifice de l’avenue De LaSalle abrite donc aujourd’hui une résidence pour personnes en légère perte d’autonomie de 32 logements et quatre organismes se partagent le sous-sol. Aînés hébergement s’est intéressée de plus près à cette belle réussite régionale à l’image de son quartier et a rencontré

Des logis à prix raisonnable

Le projet fut présenté à l’origine par quatre groupes, avec l’appui de la Table de concertation 3e âge du quartier et de l’organisme Bâtir son quartier. Grâce à l’appui financier substantiel conjoint de la Société d’habitation du Québec – le deuxième volet de son programme Accès logis s’adresse tout particulièrement aux personnes en légère perte d’autonomie – et de la Ville de Montréal ainsi que du ministère de la Santé et des Services sociaux, qui ont fait don de l’édifice, 22 des 32 logements sont considérés comme des HLM et les autres sont offerts au prix du marché, tout en tenant compte de l’environnement et du quartier.

Ainsi, dans un rapport de 2001, Statistique Canada affirme que les logements dans Hochelaga-Maisonneuve sont offerts, en règle générale, à environ 70 $ de moins que le coût moyen dans l’agglomération de Montréal. Les responsables de la Maison des aînés ont pris bonne note de ce rapport… Les prix varient entre 411 $ pour un studio et 674 $ pour le seul 4½ de la résidence, nous apprend aussi le site Web. La grande majorité des logements du projet sont des 3½ dont le « plein prix » a été fixé à 566 $. Sur ce point, M. Beauchamp précise : « En fait, nos loyers « réguliers » se situe à 95 % du prix du marché pour un logement neuf dans un édifice avec ascenseur. Les prix restent très concurrentiels compte tenu du milieu, même si les gens du quartier trouvent ça cher. C’est parce que dans Hochelaga-Maisonneuve, il existe encore des aberrations ou des perles rares, selon le point de vue, comme des 5½ à 350 $ ou 400 $ par mois. C’est pourquoi on a eu un peu de misère à louer et que quelques personnes de l’extérieur du quartier habitent ici. »

 

 

Bibliographie

Lévesque, S. (2005) La Maison des aînés. le coeur d’Hochelaga-Maisonneuve, disponible en ligne: http://aineshebergement.com/chroniques.asp?idchr=33 consulté le 10 décembre 2016